Voyage en Afrique pour ma chienne soumise.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Voyage en Afrique pour ma chienne soumise.Voyage en Afrique pour ma chienne soumise.J’ai décidé d’offrir un voyage en Afrique pour ma soumise. Ce sera son cadeau d’anniversaire pour ses 42 ans. Je lui demande de faire simple en vêtement, elle n’aura pas besoin de grand-chose pour cette petite semaine. Des shorts moulants, des chemisiers légers et quelques tee-shirts. Je lui achète aussi une tenue de broussard avec chapeau et rangers. Il lui faudra aussi quelques dessous plutôt légers, genre string ficelle qui rentre bien dans sa raie magnifique, mais aussi dans sa moule. Les soutiens gorge seront tous ouverts sur tes tétons qui seront libres de pointer si besoin.Moi je mets en plus sans lui dire quelques « affaires » pour s’amuser et la préparer sur place aux grands frissons. Je choisis de prendre un jeu de 3 plug boules anal de diam 25, 30 et 45. Deux boules de geisha à billes alourdies d’un diamètre de 29 et un sextoy vibrant de 23 cm pour 5 cm de diametre. Plusieurs produits comme des gels, lubrifiant et de quoi nettoyer et aseptiser le matériel. La valise fermée, je réalise que je pourrais rajouter un plug boule anal de 127 par 70. C’est gros, mais on va en Afrique …Sitôt arrivé, je dépose ma chienne soumise à l’hôtel et sort en ville recruter un guide pour partir dans la campagne. Pas question de rester en ville et de faire de la baise classique à l’hotel. Je trouve dans un bar un vieux routard blanc qui me dirige vers un homme noir, il est âgé, mais son œil et vif. Je lui explique le cadeau que je veux faire à ma soumise. Il hoche de la tête, se touche le sexe sur son short, ça semble l’intéressé. Le vieux blanc, propose de nous accompagner gratuitement, j’accepte. Le rendez-vous et fixé après déjeuner, il faudra rouler plusieurs heures dans la savane. On arrivera le soir dans une tribu écartée de tout axe routier et qui vit de l’élevage. Le vieux noir à déjà fait des excursion de ce genre avec des blanches dans cette région calme et sans risque. Il y à l’eau, mais pas l’électricité. Les femmes vivent dans des cases simples et les hommes vont et viennent aux grés des envies, c’est un village libre avec juste une trentaine d’adultes.Je rentre à l’hôtel pour me reposer un peut et préparer ma chienne à son cadeau. Je la mets à quatre pattes pour lui annoncer le programme. Elle et en short moulant son joli cul ferme, un chemisier blanc entrouvert montre sa petite poitrine. Ses tétons libres frottent le tissu et pointent gentiment. Une fois à qu’elle est à 4 pattes, j’ouvre ma valise et sort le sac aux spécialités. Elle regarde ce sac qu’elle connaît bien et ses yeux brillent déjà. J’ouvre le sac et le vide sur le lit. Je saisi le petit plug de 25 et lui dit on va te préparer pour le voyage, tu vas garder ce truc dans ton cul. Pendant le voyage à la pause, je te donnerais le 30, puis avant d’arriver il te faudra mettre le 45. voici du gel que tu pourra mettre dans ton sac si tu as besoin pour le plus gros. Tu vas me sucer un peut, dormir une heure et nous partirons, pour arriver à al nuit dans un village.Sans un mot elle défais ma braguette, sort ma bite molle et commence à sucer en caressant mes boules, je la regarde faire 5 minutes, puis me laisse aller en arriere sur le lit. Je m’endors comme un bébé, ma bite dans sa bouche chaude.Une musique me fait sursauter, c’est mon tel qui me rappel à l’ordre, il faut partir rejoindre nos deux broussards, dans moins de 30 minutes. Ma chienne est sous la douche. Je la regarde belle comme le jour dans ses 42 ans. Elle me sourit, prend le petit plug, pose un peut de gel, écarte les cuisses et s’empale sur l’objet qui rentre sans difficulté. Le cul elle canlı bahis aime ça… Elle enfile sa tenue de broussarde après avoir mis un string ridiculement petit qui écarte sa moule. Elle se retourne, se penche, écarte ses fesses à deux mains et me montre la rondelle noir du plug. -Alors chéri, tu es content ?Je lui claque le cul affectueusement et nous descendons jusqu’à la voiture. Les deux broussards la regardent. Le vieux noir se gratte les couilles en grognant simplement. Je caresse le cul de ma soumise et nous nous installons à l’arrière. Ma chienne remue un peut ses fesses pour bien placer la rondelle. Je lui dit-Tu sais chérie, le voyage sera long et tes fesses n’ont pas fini de frémir sous les secousses.Au but d’une heure de route, nous faisons une pause, pour observer quelques animaux sauvages et surtout changer de plug. De retour à la voiture, ma soumise, marche un peu jambes écartées et me dit -les secousses m’excitent de plus en plus, j’ai hâte de me mettre le plus gros. Je ris en glissant ma main sous son chemisier et sert un téton entre mes doigts. Les deux autres regardent en rigolant.A la deuxième pause, je décide d’exciter les deux vieux broussards. Je demande donc à ma chienne de retirer le moyen plug et d’enfiler le gros de 45 devant nos guides. Elle baisse son pantalon de toile, écarte le string, se penche en avant et offrant son cul aux regards des deux vieux, elle pousse pour retirer doucement le plug, met un peut de gel et enfile aussitôt le gros qui disparaît dans le cul bien ouvert, non seulement par l’objet, mais aussi par les secousses. Le vieux noir a sorti sa bite discrètement, une longue et fine bite, pas très grosse et bien molle.Ma chienne la vu et me demande si elle peut sucer. Je lui dit non, ce n’est pas l’heure des gâteries, on va repartir. Elle frotte ses tétons qui ont durcis en voyant la bite molle.La nuit et tombée quand nous arrivons dans le village. Les guides parlent avec le chef qui prend les dollars en indiquant une case rondes, fermée par une simple toile de jute grise.Dans la case juste deux paillasses et quelques poteries avec de l’eau. Une femme seins nus et pendant sur sa poitrine, nous apporte quelques fruits de bien venue et un bol de lait. Nous avons apporté de quoi manger et nous invitons le chef à partager ce repas royal pour lui. Il est assis à coté de ma chienne et lorgne sur ses tétons dressés par la toile. J’avais prévu quelques bouteilles d’alcool, mais je crois que nous ne les utiliserons pas, ma chienne étant déjà excitée à l’idée de se faire baiser par quelques noirs.Après le repas et quelques ablutions, je décidais que la soirée anniversaire allée commencer. Je tirais une paillasse au milieu de la porte. Moitié intérieur, moitié extérieur. La toile étant au milieu. Je déshabillé ma soumise complètement lui laissant juste le soutien troué. J’avais fais récupérer un collier d’un chien du village et lui passa autour du cou et avec un morceau de chaine, je l’attachée au pied de la porte et lui demandant de se positionner à 4 pattes sur la paillasse le cul vers l’extérieur, la tète à l’intérieur, la toile lui tombant sur le dos. Je lui retire le plug, masse bien son trou ouvert avec un gel lubrifiant et le remplace doucement par un gros god vibrant de 127 par 70. Un bel engin, qui rentre doucement, les vibrations la laissant se trémousser. Ma main glisse sous sont ventre, écarte sa vulve et enfonce une première boule puis une seconde boule de geisha. Je place bien la toile de jute et la regarde de l’extérieur. Beau cul tendu, vers la lune. On ne voit pas grand-chose, alors je place deux bougies de chaque coté pour éclairer la scène. bahis siteleri Reste plus qu’à attendre, je sais que des yeux nous regardent dans l’obscurité et la lumière des bougies vont faire merveille pour ce merveilleux cul offert à qui voudra bien le prendre.Je rentre dans la case, me place devant sa tête,, assis sur le sol, mes jambes allongées de chaque coté de son corps, ma ite au niveau de sa tête, je lui dis :-Bon anniversaire chérie. Profite bien de mon cadeau.Elle me regarde les yeux brillants et ouvre la bouche pour avaler ma bite de vieux pervers, mais amoureux de ma chienne. J’ai placé deux petit miroir de chaque coté de la porte de manière à suivre ce qui peut se passer en extérieur. J’aperçois le cul de ma salope tendu vers le ciel, le gros gode noir planté dans son cul. J’ai demandé à mes deux guides, de surveiller et veiller au grain au cas où, on ne sait jamais avec sauvages.Le miroir me reflète rapidement la silhouette d’un noir qui s’approche, jeune ? vieux, il fait trop sombre, il s’approche doucement regardant ce beau cul de blanche offerte à ses yeux. Un des guides, lui dit qu’il ne peut approcher que s’il et complètement nu. Il défait rapidement son espèce de grand sari et s’approche du cul. Il est jeune, une grande bite noire courbée vers son ventre, il bande fort, le salop. Dommage qu’il soit jeune, me dit-je, elle préfère les bites de vieux, mais tant pis, celle là semble vigoureuse.Une voix se fait entendre, le jeune se retourne et recule, c’est le chef qui arrive en boubou, il à son grand bâton de chef en main. Il fait un geste comme pour écarter le jeune. Son boubou tombe à terre et couvre un corps d’homme maigre et vieux, au moins 70 ans. Sa bite tombe le long de sa cuisse, assez longue, comme un vieux cheval. Il tend sa canne vers le cul de ma belle qui trésaille quand il remonte de sa chatte vers son cul. Elle s’arrête se sucer et me regarde.-Il y en à un qui me touche avec quelques chose de froid.-Ce n’est rien ma chérie, je vois tout continue à te détendre, et suce moi encore. Tu ne crains rien, c’est un vieux tout mou.Elle me sourit. L’homme avale le contenu d’une fiole. Crache par terre et arrache le gode. Elle crie un grand coup surprise. Il rit fort, en voyant le trou du cul ouvert. Il place le bout de son bâton qui disparaît un peut dans le vide sans le remplir. Puis je vois d’un coup la verge du noir grandir très vite, malgré son âge. Une bite d’âne, ce vieux, la potion a fait effet. Il se place derrière ma jolie chienne et lui plante son cierge dans le cul sans autre ménagement et se met à la pistonner fort en grognant.Elle à poussé un cri sous la poussée, cris mélangée à une douleur, mais plus au plaisir, d’une main elle se frotte le clito pour apaiser la première douleur qui s’atténue rapidement, la préparation des plugs, plus du gode, plus les gels font qu’elle et prête à en recevoir des grosses. Le chef s’accroche à ses hanches et la laboure rapidement, puis ralenti et se retire pour gicler dans la rue à coté d’elle. Il marmonne, prend son boubou et repart, la bite pendante. Le jeune c’est branlé dans le noir en le voyant faire, puis s’approche, caresse le cul offert et sans attendre s’enfonce en elle. Elle me suce de plus en plus fort et je joue avec ses seins et ses tétons durcis par le plaisir. Je regarde l’autre aller et venir, plus doucement mais sans s’arrêter. Le cul de ma belle va chauffer, elle grogne aussi en suçant, elle remue son cul allant au devant des coups de boutoir. Elle à joui du cul, a voir ses soubresauts. Le jeune se retire et tend sa bite à au vieux guide blanc, qui se met à le sucer et avale le foutre.Dns la glace, je bahis şirketleri vois trois hommes 50 ou 60 ans s’approcher de ma belle offerte. Le plus jeune se couche sous sa chatte et la broute, sa bite dressée. Un autre se penche et commence à lui sucer la rondelle ouverte. Elle joui sous les coups de langue. Je décide de tirer la ficelle des boules de geisha qui sortent avec un plouf, surprenant le noir sous elle. Le noir se glisse sous elle, qui s’empale sur le sexe tendu, elle se redresse, la toile de jute cachant la scène. Celui qui lui bouffait le cul la pousse en avant, se penche sur elle et l’empale aussi. Et de deux pour la miss en même temps, elle grogne se faisant besogner par ses deux noirs. Cela dura au moins dix minutes, puis elle les prit en bouche tout les deux, pour les finir. Ils déchargèrent dans sa bouche de longs jets de sperme qu’elle avala aussitôt.Je la fis rentrer dans la case pour se laver, manger un peut et boire de l’eau. Une demi-heure plus tard, elle était de nouveau en place, après que lui ai bien massé le cul avec quelques crèmes apaisantes. Les dards des hommes du village étaient là, à faire la queue, ils l’attendaient en file indienne, huit hommes bien membrés ou moins virils. Elle se mit à genoux sur le seuil de la case derrière la toile de jute sur laquelle javais percé un trou. Un gloryhole commença en avançant sa bouche contre ce trou. Chacun des hommes y passa sa bite qu’elle suçait, jusqu’à la jouissance du mec. Certaine étaient difficile à avaler, soit par la grosseur, mais aussi par certaines odeurs, mais, elle ne s’attachait pas à cela. Bouche goulue, elle suçait et avalait le foutre, nettoyant de coup de langue les bites. Pas une seule ne gicla en dehors de sa bouche. Elle gobait le sexe et ne le lâchait que lorsqu’il était vide. Son cadeau d’anniversaire, elle jouait avec. En 30 minutes les huit hommes s’étaient vidés et la soirée n’était pas finie, il allait falloir que je trouve de nouveaux jeux. Elle devenait comme folle, reniflant les bites comme une chienne.Je sortit une bouteille de whiskies, et nous bûmes chacun un verre avec nos deux guides. Elle se gargarisa avec l’alcool, comme pour ce rincé la bouche. Elle me regardait et attendait toujours attachée à la porte avec le collier.Je la fis remettre en position de chienne, cul tendu. A peine en place un des premier noir était déjà dans son cul. On ne l’avait pas vu venir celui là. Il la laboura comme un chien en rut. Elle criait désormais. Enfin elle se lâchait complètement. Lançant des mots ordurier comme jamais. Après une bite, c’était de nouveau une autre, ils avaient envie de la femme blanche et ils y prenaient plaisir. Les deux guides régulaient la dizaine d’hommes du village qui la baisaient à tour de rôle.Après une nouvelle séance de repos, de reprise de force et de nettoyage, elle partit seule vers la porte en entrainant les deux guides. Le blanc, elle se mit à le sucer en le sodomisant de son gode noir après l’avoir enduit de gel pendant que le guide noir lui dévorait l’anus et la chatte. Après qu’ils eurent bien baiser tout les trois, je voulu la remettre le cul dehors, mais au bout de quelques minutes, aucun homme dans le miroir… seul un chien trainait dans la rue, il vint renifler son cul et l’odeur de chatte en feu excita la bête. L’a****l la lâcha rapidement ce qui la fit couiner de nouveau et lui monta sur le dos pour la prendre. Le cul enduit de gel, ne tarda pas à recevoir la semence de la bête en rut. Elle était comme folle sous les coups rapides. Moi je lui offris à ce moment ma semence dans la bouche qu’elle avala de nouveau. Elle me dit :-Merci mon chéri pour ce beau cadeau, mais je crois que j’ai mon compte pour aujourd’hui.Je décidais d’arrêter là en lui prenant la bouche et l’entrainait sur la paillasse pour qu’elle s’endorme dans mes bras.Ma chienne était vraiment devenue encore plus chienne.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yorum yapın