Soir de réunion

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Soir de réunionUn soir, alors que mon mari était parti en réunion, j’ai décidé de lui faire une petite surprise. Je voulais tout simplement attendre son retour à la maison, simplement vêtue d’un porte-jarretelle, de bas résilles, d’un mini string ouvert très sexe et d’un soutien-gorge assorti pigeonnant. Installée dans cette tenue devant mon pc à chatter, je l’attendais patiemment. Il était environ minuit quand une voiture se gare. Je jette un petit coup d’œil par la fenêtre, oui, c’était bien lui, toute agitée et excitée de lui faire cette surprise, je salue la personne avec qui je discutais sur le net, lui ayant raconté ce que je préparais, et éteint le pc. Je rejette un coup d’œil à la fenêtre, et  là, je stress. Je le vois descendre de la voiture avec un ami.Je dois vite enfiler un truc sur moi. Trop tard ! J’entendais la clé dans la serrure. Je me jette sur le canapé. La porte s’ouvre, et là où je me trouvais, il ne pouvais pas voir ma tenue. «  Bonjour ! J’ai invité marc à venir prendre un verre ! » « Tu aurais pu me prévenir chérie, je ne suis pas dans une tenue pour recevoir ! » Dis-je dépitée et très agacée.A ce moment, j’ai senti une sensation assez difficile à expliquer monter en moi. C’était à la fois un stress, de l’excitation, et de la peur. Il fait alors passer Marc devant lui, en le suivant de près. Là, je ne sais pas ce qui m’ait passé par la tête, je me suis levée, sans me cacher, et de manière la plus naturelle naturelle possible, j’ai dit bonjour à Marc. Mon mari était écroulé tellement il riait. Marc avait dans un premier temps l’air embêté par la situation dans la quelle il se trouvait. Je dis à mon mari : «  Je voulais te faire une surprise, mais …. Bon ; puisque tu n’a pas daigné me téléphoner! »Il me répond alors toujours en riant : «  ça, pour une surprise s’en est une ! »Quasiment nue devant eux, je dis alors : «  Je vais aller me changer ! »Ils se sont regardés avec un grand sourire, et mon mari m’a répondu : «  Personnellement, cela ne me dérange pas ! Et toi Marc, tu vois un inconvénient à ce qu’elle reste comme cela ? »Marc, timidement : «  non, c’est très bien comme ça ! »Mon coup de folie passé, je me retrouvais très gênée, à rester comme j’étais. « que voulez-vous que je vous serve messieurs ? »« Deux whisky jeune fille ! » disent-ils en rigolant comme s’ils parlaient güvenilir canlı bahis siteleri à une barmaid.Je suis troublée, humiliée, mais je me prends au jeux et je leur apporte leur boisson. Je dépose le verre de mon mari, et ensuite m’approche de Marc afin de lui donner le sien. A ce moment, Marc me met la main aux fesses. Je regarde mon mari choquée et espérant une réaction de sa part. Mais au contraire, il trouve ça amusant. Il ajoute même :« Maintenant que tu nous a chauffé, il faut assumer ! »A nouveau remonte en moi ces sentiments, de honte, d’excitation, et de stress ! « Était – il sérieux en disant cela ? » me dis-je.Je continuais à regarder fixement mon mari, qui me fit un sourire, et un clin d’œil, me faisant comprendre que je devais être docile. Marc ne se fit pas prier, ses mains commençaient à se balader un peu partout sur mon corps. Je sentais déjà dans mon ventre le plaisir monter. En fait, mon mari avait raison, je les avais chauffé, et c’était tout à fait normal qu’il soit excité. Je décidais alors de me laisser faire. C’était sans compter l’idée que mon mari avait derrière la tête. Il dit à Marc :« Je ne lui ai pas dit encore ce que j’avais prévu. Mais tu sais, elle apprécie les expériences de soumission. Elle ne te dira jamais non !  Fais fais-moi confiance, tu regretteras pas ! »Marc aussitôt me donne une grande claque sur les fesses qui me fait pousser un cri. Je ne peut esquiver un mouvement de recul mais déjà il me tient fermement. « Puisque ton mari me donne carte blanche soit docile ma salope ! »«  Excusez moi Marc. Oui je serais docile, j’aime que vous vous occupiez de moi. » J’étais parti dans le délire de mon mari mais, je l’avoue, dans mes fantasmes aussi.«  Bien. Je vois que tu apprécies ton nouveau rôle de soumise. Mets toi à quatre pattes sur la table basse du salon ! » Je pose mes genoux sur la table et me penche en avant. Marc me caresse doucement et me fait frissonner. Mon mari sirote son whisky amusé de me voir ainsi. Marc me relève le menton, caresse ma bouche. Un doigt écarte mes lèvres. Instinctivement je lui lèche et le suce. Puis, il m’embrasse à pleine bouche. Il s’intéresse ensuite à mes fesses, pose ses deux mains sur chacun de mes globes et les palpe sensuellement. Une claque sèche me surprend après tant de douceur. Je pousse un petit güvenilir illegal bahis siteleri cri et mes fesses me chauffent. Sa main descend doucement vers la fourchette de mes cuisses. Je mouille. D’un doigt, il écarte mon string et entrouvre mes lèvres. Je pousse un petit gémissement de plaisir.« Dis donc elle mouille comme une chienne en chaleur ta femme. Elle semble apprécier le traitement ! »Mon mari à ces mots acquiesce et éclate de rire. La honte me submerge à nouveau mais je reste soumise et docile. Une autre claque tombe. Mon mari tend à Marc un vibromasseur qu’il allume, vitesse maximum. Il le fait glisser le long de mes cuisses en remontant doucement vers mon clito tout en le frottant sur ma chatte. Je me tortille de plaisir au grand bonheur de mes deux hommes. Il le fait vibrer sur mon clito et je hurle presque de plaisir. Une autre claque tombe et aussitôt, il écarte mon string et pénètre le vibro dans ma chatte, profondément. Je pousse encore comme un miaulement et essaye de trouver de l’air. Le plaisir est si fort que j’ai du mal à réprimer un orgasme. Le salop me bloque le vibro au fond de mon vagin et le maintenant par mon string. Je dégouline de mouille et crois bien que je vais m’évanouir de plaisir. Je n’ai pas vu le matériel que mon mari a mis à disposition de Marc. Mais je comprend rapidement qu’il va m’enfiler les boules de geisha que j’avais commandé la semaine d’avant sur le net. Elles sont de bonnes taille et Marc compte bien me les enfiler par le cul. Il les les laisse rouler une à une entre sa raie et venir taper sur le vibro. Il les enduits de gel et en mets aussi une bonne giclée sur mon anus. Il présente la première boule devant mon petit trou et commence à appuyer. Je fais un mouvement en avant pour esquiver. Une claque tombe sur mes fesses. « Ne bouges pas elles vont rentrer ! » Il entre un doigt sans difficulté dans mon anus lubrifié. Il me branle doucement le cul. Puis ajoute un autre doigt, puis un autre. Mon petit trou se dilate petit à petit.   « Redresses toi salope et écartes tes fesses ! » Je relève le buste et écarte mes fesses de mes deux mains. Marc représente la boule. Cette fois-ci elle glisse plus facilement. Il pousse un peu et magie, elle disparaît totalement dans mon fondements. Je ne peux retenir un gémissement. Marc reprends güvenilir bahis şirketleri le même processus pour la deuxième et la troisième boule. Les boules s’entrechoquent entre elles et le vibro leur transmet ses vibrations. Je gémi sans discontinuer. Après une autre claque sur les fesses, Marc se place devant ma tête, baisse son jean et me présente son énorme sexe magnifiquement dressé.« Maintenant tu vas me sucer mais surtout ne baisses pas les yeux. Regardes moi ! » Il att**** alors mes cheveux et plonge sa bite au fond de sa bouche. Je le suce avec plaisir. Il me laisse le faire à mon rythme et plonge son regard dans mes yeux pour bien que je ressente cette position de soumise. Puis, il plaque ma tête sur sa bite pour que je la garde le plus profond dans sa bouche. J’étouffe et cherche à dégager ma tête, mais Marc me la maintiens. « Bouges pas pétasse ! » De la bave coule à la commissure de mes lèvres. Il se retire d’un coup, tire ma tête en arrière et me force à le regarder. J’en profite pour reprendre ma respiration et je tousse. Je bave , mon maquillage est détruit et j’ai honte. Il me remet sa bite dans la bouche et me laisse à nouveau le sucer à mon rythme tout en me regardant. Je sens les soubresaut précurseur de son éjaculation et m’apprête à le recevoir dans ma bouche. Mais il se retire avant de jouir. Je suis presque frustrée par se changement subit.« Maintenant, allonges toi sur le dos, tête dans le vide ! » Je me tourne et m’installe comme il me le demande. La position n’est vraiment pas confortable.« Lèves les jambes et les bras ! » J’obéis. Il m’att**** les poignets et les attaches ensemble avec des menottes, en passant derrière mes jambes. Je suis bloquée les quatre fers en l’air, ma tête tombant en arrière dans le vide. Marc,que je ne connaissais pas aussi sadique, commence à me baiser la bouche. Il tapote en même temps sur le vibro toujours fiché dans ma chatte. Juste avant de jouir, il se retire pour mieux m’inonder le visage avec son sperme. Il me laisse dans cette position, termine son whisky avec mon mari tout en se rhabillant.« He!!!Les gars me laissez pas comme ça ! » Dis-je entre deux gémissements.« Ta femme est une sacré salope. Comme tu m’avais promis. Elle a parfaitement rempli son rôle de vide couille. Je vais y allé et je te la laisse comme ça. Tu vas pouvoir t’en occuper. A bientôt ! Vivement la prochaine réunion ! »Moi, j’étais aux anges, j’avais vécu une expérience formidable, et mon mari, après m’avoir détaché et enlevé sous mes gémissements de plaisir le god et les boules de geisha, m’a fait l’amour avec une vigueur incroyable qui m’a fait exploser d’un énorme orgasme.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yorum yapın