Laureen et moi 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Laureen et moi 2Laureen et moi 2Cela fait maintenant presque deux mois que j’utilise le corps de Laureen à ma guise presque chaque jour. Elle prend maintenant beaucoup de plaisir à être ma soumise et à se faire baiser sauvagement. Depuis le premier épisode que je vous ai raconté, il ne s’est pas vraiment passé grand-chose que je ne vous ai pas déjà raconté. Mais la presque routine qui s’est installée (même si je ne me lasse pas de baiser une soumise si cochonne) a été brisée de manière assez inattendue. En effet, notre relation a beaucoup évoluée en l’espace d’un weekend alors que depuis deux mois, nous nous voyons uniquement la semaine.Un samedi après midi, j’étais au centre commercial pour faire quelques achats lorsqu’entre deux rayons de vêtements, j’ai vu Laureen qui était accompagnée de son mari et des ses enfants. Lorsque j’ai vu son mari, j’ai vite compris pourquoi elle ne prend pas son pied avec lui mais je n’ai pas compris comment une fille comme elle s’est mariée avec ce type. Il est de taille moyenne, assez maigre. Il a les cheveux courts bruns et des yeux marron. Maintenant que j’ai dit ce qu’il a, passons à ce qu’il n’a pas. Il n’a aucune classe, aucun charisme et aucune tenue. Il est penché vers l’avant lorsqu’il marche et je ne dis pas que je suis beau mais lui il ne l’est vraiment pas. Je m’approche de Laureen qui devient toute rouge en me voyant et j’entame la conversation :« – Bonjour Laureen.- Bonjour.- Comment vas-tu ?- Ca va merci. Je te présente mon mari, Romain. Romain je te présente un collègue.- Bonjour (je ne précise pas les lettres des prénoms car vous venez de lire ses seul mots !).- Alors tu fais des achats ?- Eh, c’est surtout pour les enfants. Ca grandit vite à cet âge là. Chéri, tu peux aller voir dans le magasin d’à coté si ta mère à trouvé des choses pour eux ? (Visiblement, elle veut que son mari s’éloigne car la situation la met très mal à l’aise. Son mari s’exécute). – Dis donc, c’est quoi cette tenue ?- Désole, je ne savais pas que j’allais te voir aujourd’hui.- Tu porte un jean et je suis sur que dessous, il y a une culotte !- Oui désolé.- Suis moi je vais te remettre les idées en place.- Mais il y a mon ma….- Ferme-la et suis-moi. Tu es ma soumise oui ou non ?- Oui mais…- Qui te fait prendre ton pied ?- Toi.- Alors ramène ton cul dans la cabine d’essayage ! »Il y a pas mal de monde dans le magasin mais nous trouvons une cabine libre. Nous entrons et je ferme le rideau. J’ouvre le jean de Laureen et je constate qu’elle porte effectivement une culotte. Je lui enlève puis je la retourne et je la plaque contre le mur. Comme nous n’avons pas beaucoup de temps, je sors directement ma bite et je lui enfonce violement dans le cul. Elle pousse un cri qu’elle ne parvient pas à étouffer. Je place donc ma main devant sa bouche et je tire sur sa tête en même temps que je la bourre. Finalement, cette cabine d’essayage ne nous change pas trop des toilettes où nous avons l’habitude de baiser. Je la fourre sans ménagement et je fini par me vider dans son cul. J’ai été violent et lorsque Laureen me fait face, je vois que des larmes ont coulé sur ses joues. Malgré tout, elle me fait son sourire timide avant de m’embrasser. Elle me dit qu’elle doit vite sortir pour retrouver son mari. Mais lorsqu’elle ouvre le rideau, elle pousse un cri de surprise. Son mari est planté devant la cabine. Il est lui aussi tout rouge (de colère surement) mais il ne dit pas un mot. Soudain, il voit la culotte de sa femme par terre et cela doit confirmer les doutes qu’il avait encore. Il tente de se jeter sur moi mais étant donné qu’il est bien plus petit et surtout qu’il doit faire facilement vingt kilos de moins que moi, je n’ai aucun mal à le maitriser. D’autant plus qu’il est assez mollasson comme garçon. Je l’oblige à s’accroupir et je lui écrase la tête contre le mur. Surement par peur que je lui défonce la gueule, Laureen est entrée dans la cabine en prenant soin de fermer le rideau mais lorsque je lui lance un regard, elle s’arrête net. Cette fois, le cocu est bien plus bavard :« – Espèce de connard, je vais te tuer !- Allons reste poli. Je ne sais pas si tu es au courant mais tu n’es pas vraiment en position de force (il réalise qu’il n’a aucune chance de se sortir de mon emprise et il cesse de se débattre).- Et toi espèce de salope, comment tu as pu me tromper ?- Parce que tu la baises mal connard. En plus tu dois avoir une petite bite parce que ta femme elle était étroite comme une gamine !- Tu vas arrêter de la voir, je te le dis !- Non je vais t’expliquer ce qui va se passer. Ta petite bite dont tu ne sais pas te servir, elle n’en veut plus. Ce qu’elle veut c’est jouir comme une salope et prendre son pied. Alors vu que tu es incapable de lui faire du bien depuis que vous êtes ensemble, c’est moi qui vais m’en occuper. Toi tu vas juste rester dans ton coin avec tes petites couilles.- Quand on va rentrer à la maison tu vas me le payer Laureen. (En entendant cette phrase, je lui adresse un grand coup de pied dans le bas du dos).- Si tu lui fais quoique ce soit, crois-moi, je te le ferais payer. Tu vas faire tout ce qu’elle te dira et surtout tu vas assimiler quelque chose : ta femme ne t’appartient plus. Elle est à moi. (Je le lâche et j’embrasse Laureen, qui ne sait plus où se lettre, devant lui). Ce soir, je viendrais chez vous Laureen. Je vais te faire passer une vraie nuit de sexe. Regarde ta merde de mari semble avoir bien compris, il ne proteste même pas. Tu habites où ?- Nous habitons rue XXXXXXXXX.- Ok alors à ce soir. Je viendrais vers 21h pour vous laisser le temps de manger en famille ».Nous güvenilir canlı bahis siteleri sortons tous de la cabine. A ma grande surprise, personne ne semble avoir fait attention à nous. Laureen et son mari retrouve leur enfant et la grand-mère. Puis ils retournent à leur voiture, tout comme moi. Je marche juste derrière eux. Lorsqu’ils s’arrêtent à leur voiture, je profite que Laureen et sa belle mère attachent les enfants pour poser la culotte de Laureen sur le toit de la voiture. Le cocu la ramasse rapidement en me jetant un regard noir.Le soir, je me rends donc chez Laureen et son mari. Lorsque je sonne, c’est Laureen qui m’ouvre. Elle a suivi les instructions que je lui ai envoyées par sms. Elle porte une mini jupe à raz les fesses et un haut qui laisse apparaitre son ventre et qui est très décolleté. Bien qu’elle n’a pas de poitrine, elle est incroyablement bandante surtout grâce à son cul généreux et ses jambes. Je l’embrasse et je pose ma main sur ses fesses. Je passe sous sa mini jupe et je constate qu’elle ne porte rien dessous. Nous entrons dans le salon où se trouvent les enfants et le cocu. Pour la première fois, je vois Laureen en position de domination. Elle dit sèchement à son mari :« – Tu n’as pas encore couché les enfants !- Non désolé ma chérie.- On avait dit qu’ils allaient au lit pendant que j’allais me changer.- Maman c’est qui le monsieur ?- C’est un ami qui vient dormir à la maison. Et d’ailleurs tu dois aller dormir maintenant.- Mais pourquoi tu es presque toute nue ?- Je ne suis pas toute nue, je suis habillée. Allez au lit ma puce ! »Le cocu emmène les enfants dans leurs chambres. Je demande à Laureen de me conduire à la sienne. Nous montons donc à l’étage et nous entrons dans la chambre. A peine entré, je la plaque contre la porte et je commence à l’embrasser. Nos langues sont mêlées. Mes mains parcourent son corps. Elles font glisser sa mini jupe le long de ses fesses rebondies puis de ses cuisses. J’enlève également son haut. C’est la première fois que je la vois entièrement nue. De son coté, elle n’ose pas me déshabiller. Je la balance sur son lit. Je me déshabille et je remarque qu’elle me mange du regard.Je m’allonge sur le lit et je lui ordonne de me sucer. Elle se place donc à coté de moi et elle entame sa pipe. Elle a énormément progressé depuis que je la baise. Sa langue me fait un bien fou pendant que ses mains caressent mes couilles.Elle me fait tellement de bien que j’ai envie de lui rendre le plaisir qu’elle m’a donné. Je la pousse donc sur le dos. Je l’embrasse puis je lèche ses petits seins. Ma langue parcoure ensuite ses épaules ainsi que son cou. Je fais ensuite étape sur son nombril avant d’arriver sur sa chatte. Je suce son clito et je fourre sa chatte avec deux doigts. Elle se retient pour ne pas faire de bruit mais je veux que le cocu entende comment je fais jouir sa femme. J’ordonne donc à Laureen de ne pas se retenir. Elle se met à couiner bruyamment. Ses gémissements sont de plus en plus fort au fur et à mesure que mes doigts pénètrent de plus en plus violement sa chatte. J’ai maintenant quatre doigts en elle. Sur ma lancé, je fini par la fister. C’est la première fois que je lui fais ça. Ses cuisses sont grandes ouvertes et ma main est entièrement en elle. Elle pousse des gémissements de douleur et de bonheur en même temps. Mais pour elle, la douleur est source de plaisir. Elle atteint l’orgasme dans un hurlement encore plus sonore. Elle reste allongée sur le dos et je viens me placer entre ses jambes. Je me couche sur elle et je fourre ma bite dans sa chatte qui est grande ouverte. Je la baise violement car elle m’a vraiment excité à couiner aussi fort. Je lèche ses petits seins puis nous nous embrassons à pleine bouche pendant que je continue de la fourrer. Mais pendant que je l’embrasse, elle ne fait pas de bruit. Je me retire d’elle et je la fais basculer sur le coté. Je me place derrière elle et j’insère ma bite dans son cul. Bien que je ne l’ai pas préparé, le cul de Laureen s’ouvre sans aucun problème tellement il a maintenant l’habitude d’être fourré. Je la sodomise un long moment, toujours dans le bruit de ses couinements. Elle a un second orgasme. Je la remets sur le dos et je me place au dessus d’elle. J’enfonce ma bite dans sa bouche tout en appuyant sur sa tête avec mes mains. Sa bouche est tellement chaude et humide que je ne tarde pas à jouir. Je me place au dessus d’elle et j’éjacule sur tout son corps, de sa tête à son ventre. Laureen est comblée. Elle reste allongée sur le dos, les jambes grandes ouvertes et recouverte de mon sperme. Elle veut se relever pour aller se nettoyer mais j’ai une bien meilleure idée. Comme j’ai remarqué qu’elle semble aimer avoir le contrôle sur son mari, je lui dis de le faire venir. Elle l’appelle donc et le cocu rapplique. Lorsque qu’il entre, il reste bouche bée. Il n’avait jamais du voir sa femme dans cet état. Laureen commence à lui parler :« – Tu vois mon chéri, si tu me faisais l’amour comme il faut, tu ne ferais pas cette tête en me voyant entièrement nue, pleine de sperme, de sueurs et comblée.- Mais tu sais que je suis pas un obsédé.- Ce n’est pas d’être un obsédé, c’est juste d’être un mec ! Mais t’inquiètes pas, je vais me venger aujourd’hui.- Comment ça, tu ne t’es pas encore assez venger ? Ca fait deux heures que tu baises !- J’ai beaucoup jouis et pris mon pied comme jamais mais je veux te faire souffrir autant que tu m’as fait souffrir en ne me donnant pas d’orgasme.- Mais …- Ferme là et déshabille-toi. Maintenant, viens lécher le sperme de mon amant sur mon corps. Et pour güvenilir illegal bahis siteleri ta gouverne, ca ne fait pas seulement deux heures que je me venge mais deux mois.-Quoi ?-Et oui espèce d’impuissant, ca fait deux mois que je me fais sauter chaque jour au boulot. Maintenant viens lécher avant que je ne perde patience ! »Romain est très gêné mais il est devenu tellement soumis à Laureen qu’il s’exécute. Timidement, je le vois se pencher sur le corps de sa femme et lécher tout mon sperme. Laureen l’oblige à tout ramasser jusqu’à ce qu’il n’y ai plus une seule goutte. Elle lui dit que même pour faire ça il est nul et que maintenant elle va se venger. Je lui ai dit que j’allais apporter un gode ceinture et c’est le moment pour moi de le sortir. Elle oblige son mari à se mettre à quatre pattes. Pendant se temps là, J’aide Laureen à mettre le gode ceinture. Puis elle se place derrière lui et pose le bout du gode contre son cul. Il pleure comme un bébé et supplie sa femme de ne pas le faire. Je vois que même si Laureen a beaucoup de rancœur contre lui, elle marque un temps d’hésitation. Je pose donc mes mains sur ses fesses et je la pousse violement en avant jusqu’à ce qu’elle tombe presque sur son cocu de mari. Le gode c’est enfoncé aussi fort que j’ai poussé Laureen et Romain a hurlé de douleur. Laureen fait un mouvement en arrière et avance de nouveau malgré les cris de son mari. Elle imprime un rythme qui n’est pas assez élevé à mon gout. Je décide donc de mettre des fessés à Laureen qui accélère jusqu’à fourrer le cul de son mari comme une folle. Elle prend son pied à démonter le cul de l’homme qui la baise si mal depuis des années et elle ne se prive pas de lui dire. Après de longues minutes de pénétration, elle s’arrête et son mari s’effondre de douleur. Elle enlève le gode et lui enfonce dans le cul à la main. Elle lui ordonne de se mettre sur le dos. Elle le gifle à plusieurs reprises puis elle se met au dessus de lui et elle lui pisse dessus. Pour humilier encore plus son mari, elle att**** ma bite et je viens à mon tour au dessus de lui. Je commence à pisser et Laureen tient ma bite pour que j’arrose bien le visage de son homme. Nous nous foutons bien de lui puis nous allons dans la chambre d’amis ou je baise Laureen à de nombreuses reprises toute la nuit.Le lendemain, nous sortons du lit après avoir eu un nième orgasme. Laureen est radieuse grâce à cette pure nuit de sexe bestial. Dans la cuisine, nous trouvons le cocu qui à visiblement très mal au cul ainsi que les enfants de Laureen. Sa fille commence à lui parler :« – Maman pourquoi tu as dormi avec le monsieur ?- Je n’ai pas dormi avec lui.- Tu n’étais pas dans la chambre avec papa cette nuit et j’ai entendu que vous faisiez du bruit avec le monsieur.- C’est vrai on a joué une bonne partie de la nuit.- Ca avait l’air chouette, tu as crié comme une petite folle !- Oui on s’est bien amusé.- Vous avez joué à saute mouton je le sais !- Comment tu sais ça ?- Tu as dit plein de fois au monsieur de te sauter !- Eh oui on aime bien ce jeu.- Et papa tu as pas voulu jouer ?- Non ma chérie, papa il n’aime pas ce jeu.- Dis monsieur tu voudras bien jouer avec moi à saute mouton ?- Quand tu seras plus grande, si tu veux. »Au cours de la semaine qui a suivie, j’ai bien évidement continué de baiser Laureen chaque jour. Mais j’ai décidé de pousser le vice encore plus loin. J’ai donc ordonné à Laureen de se débarrasser de ses enfants pour la soirée de samedi. Le samedi, je me rends donc chez Laureen en fin d’après midi avec Romain (pas son mari mais mon meilleur pote). Laureen nous ouvre et elle est surprise de voir que nous sommes deux. Elle porte de la lingerie fine et des portes jarretelles comme je lui ai ordonné. Je l’embrasse et je la tripote un peu avant de lui présenter mon pote qui ne se gène pas pour la tripoter lui aussi. Nous entrons et je vois le cocu qui attend dans un coin. Je lui ordonne d’aller chercher le gros carton qui est dans le coffre de ma voiture et de le ramener ici. En bon soumis qu’il est, il s’exécute sans broncher. J’ordonne ensuite à Laureen de nous accueillir comme il se doit. Elle commence donc à embrasser Romain et à le déshabiller. Elle fait de même avec moi et nous nous asseyons sur le canapé.Laureen se place face à nous. Elle commence à sucer mon pote pendant qu’elle me branle de sa main gauche. C’est à ce moment que le cocu arrive avec le carton qui est assez lourd. Pendant que sa femme commence à sucer ma bite et à branler mon pote, je lui ordonne de le déballer. Il s’agit d’un carcan afin de pouvoir soumettre Laureen à plein d’hommes sans qu’elle ne puisse bouger. Il déballe donc cet objet qui lui est totalement inconnu. Lorsqu’il est en place, j’att**** Laureen par le bras et je la place devant le carcan. Romain relève la partie supérieure et j’appuis sur la tête de Laureen pour la mettre en place. Puis je fais de même avec ses bras avant que Romain ne verrouille le système. Elle est donc à quatre pattes, le cul bien relevé et à la merci de tous. Sa bouche est elle aussi bien accessible. Je dis alors à mon pote qu’il est grand temps de tester notre nouveau jouer. Il se place devant Laureen et lui enfonce sa bite dans la bouche. De mon coté, je me place derrière elle et je fourre ma bite dans sa chatte. Elle mouille abondamment et elle semble très excitée par la situation. Alors que je fourre sa chatte, j’ordonne à son cocu d’aller chercher le deuxième carton et de ramener son ordinateur.Lorsqu’il revient, j’ai changé de trou et je bourre maintenant sa femme par le cul. Mon pote est toujours devant güvenilir bahis şirketleri et il lui baise la bouche sans ménagement mais sa bite a le mérite d’étouffer les couinements de Laureen. Le cocu me tend le carton et je prends les masques qu’il contient. Je sors de Laureen et Romain se précipite pour me remplacer dans le cul de Laureen. Je me place devant elle et je lui mets un masque sur le visage. Il ne lui masque pas la vue mais il permet qu’elle ne soit pas reconnue. Je prends cette précaution car même si elle n’est qu’un bout de viande pour moi, je ne tiens pas non plus à ruiner sa vie et je ne veux pas qu’elle puisse être reconnue lors de la suite des événements. Comme le cocu à ramené son ordinateur, je le place sur la table du salon qui est parfaitement placée par rapport au carcan. Lorsque j’allume la webcam, on peut voir Laureen de coté à l’écran. On voit parfaitement son cul bombé et mon pote qui la fourre. Je me connecte alors à un site d’exhibition et je donne un masque à Romain avant d’en mettre un moi-même. Puis je retourne devant Laureen pour profiter de la chaleur de sa bouche et de la douceur de ses lèvres. Je vois les premiers mateurs se connecter.Depuis qu’il la saute, Romain n’a profité que du cul de Laureen. Il décide donc de prendre sa chatte et je lui dis qu’il est temps pour la soumise de se prendre sa première double. Il se place donc sous elle et insère sa bite dans sa chatte. Il s’agrippe à ses hanches pendant que je rentre dans son cul. La position n’est pas forcément des plus confortables pour lui mais il ne s’en plaint pas. Nous la prenons violement par les deux trous. Elle hurle de plaisir. Nos pénétrations sont profondes et violentes. Elle ne tient pas longtemps avant d’attendre l’orgasme. Romain arrive aussi au bout et il se retire pour venir gicler dans sa bouche. De mon coté, je la culbute encore quelques minutes avant de gicler dans son cul. Romain caresse alors son corps assez tendrement. Laureen semble comblée. Je regarde l’ordinateur et je vois qu’une cinquantaine de personnes viennent de nous voir. Soudain, la sonnette retentit. Laureen prend peur et me dit qu’elle n’a invité personne. Je lui réponds que je le sais et que c’est moi qui ai invité des gens. Je vais ouvrir et je vois que la dizaine de potes que j’ai conviés est arrivé. Je leur donne des masques et ils se déshabillent avant d’entrer dans le salon.Lorsqu’ils entrent dans le salon, les commentaires sur Laureen ne manquent pas : « Qu’elle est bonne ! Matte se cul ! Oh la salope elle doit aimer ça …. ». Le cocu quand à lui est resté dans un coin de la pièce, hors du champ de la caméra. Les mecs s’approchent de Laureen et ils commencent à la toucher. Un rentre dans sa bouche tandis qu’un autre fourre sa chatte. Les autres frottent leur bite sur tout son corps. Laureen commence à pousser des gémissements. Elle qui aime être soumise, elle est vraiment servie. Pendant près de deux heures, nous passons dans tous ses trous, nous la baisons comme des brutes et nous giclons sur elle. Les commentaires des mateurs ne manquent pas pour qualifier la salope qu’ils sont en train de voir se faire baiser à l’écran. Au total, près de 250 personnes se sont connectées pour regarder le spectacle. Lorsque sommes tous rassasiés, Laureen est pleine de sperme. Elle est aussi épuisée et pour faire plaisir aux mateurs qui le réclame, je la détache puis je la tire par les cheveux jusqu’à l’ordinateur où ils peuvent mieux apprécier la quantité incroyable de sperme qui coule sur visage, son dos et son cul. Elle tient à peine debout et je la conduis donc sur le canapé qu’elle tache avec tout le sperme qu’elle a sur elle. Elle est comblée mais totalement épuisée.Elle me dit alors qu’elle aimerait que son mari soit humilié. J’ordonne donc au cocu de venir et de prendre un masque. Laureen lui interdit de mettre un masque mais elle lui ordonne de se mettre à poil. Il s’exécute sous les moqueries des autres qui comprennent que ce pauvre type est complètement soumis à une soumise. Une fois qu’il est nu, Laureen ne peut s’empêcher de l’humilier en faisant remarquer à tout le monde à quel point sa bite est petite. Je n’y ai pas fait attention l’autre fois mais c’est vrai qu’il a presque un micro pénis. D’ailleurs, les internautes ne se privent pas non plus de se foutre de lui. Le cocu est rouge de honte et il a les larmes aux yeux. Laureen demande à se qu’il soit attaché dans le carcan. Je lui demande si elle veut le gode ceinture mais elle me répond qu’elle ne peut plus bouger car elle a mal partout. Mais je sais qu’un des mecs du groupe est bi et je propose donc qu’il s’occupe du cocu à la place de Laureen. Le cocu se retrouve donc à visage découvert avec un mec derrière lui. Soudain, le mec s’enfonce en lui ce qui lui arrache un cri de douleur. Mon pote l’encule comme un fou. Le cocu pleure et hurle de douleur. Mon pote le bourre pendant cinq minutes avant de jouir dans le cul étroit du cocu. Laureen, qui est toujours allongée sur le canapé, jubile et profite de sa vengeance. Mes potes repartent et nous laissons le cocu attaché avec le cul plein de sperme. J’aide Laureen à prendre une douche. J’ai bien envie de la baiser mais elle semble avoir vraiment très mal. Je l’oblige juste à me faire une pipe. Après dix bonnes minutes passées dans sa bouche et contre sa langue, je gicle en elle pour qu’elle avale. Je la porte dans son lit où elle se blottit contre moi avant de s’endormir. Le lendemain matin, je l’ai baisé un coup mais j’ai remarqué que ses trous sont bien plus larges qu’il y a deux mois lorsque je l’ai baisé pour la première fois. D’ailleurs, lorsque je l’ai vu pour la première fois, j’étais loin d’imaginer que cette femme timide devienne la salope à l’affiche d’un gang bang diffusé sur internet ! Comme d’habitude, n’hésitez pas à me contacter par mail ! [email protected] ou à rejoindre le groupe Facebook : Fans des histoires de Jerinak.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yorum yapın