Cat au Vietnam – La suite

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Cat au Vietnam – La suiteCat se mit à me caresser doucement la queue et me dis « Prends moi, j’ai envie de toi ». Je me glissais sur elle et pris possession de sa chatte. Elle était mouillée à souhait et ne mit pas longtemps à jouir sous mes coups de queue. Je la fis se retourner à quatre pattes et fit signe à Lis de venir se faire sucer. Il se positionna face à Cat et lui releva la tête. Je ne voyais pas mais j’ai devine aux mouvements que Cat faisait qu’il s’était introduit entre ses lèvres. Je donnais alors un coup de rein plus fort et je vis Cat avoir un soubresaut et un haut le cœur. Sans doute que la queue du garçon avait progressé trop loin dans sa gorge. Je fis signe à Lis de bouger en cadence avec moi et nous nous mimes à profiter du corps de Cat qui manifestait sa jouissance en gémissements de plus en plus sonores. Je stoppais assez rapidement car je ne voulais pas jouir maintenant. Je me retirais et Lis vint prendre ma place. Il était beaucoup plus membré et malgré la moiteur de Cat et mon passage Il mit un certain temps à parvenir à insérer son membre en entier. Cat émis de nombreux gémissements pendant cette pénétration dont certains n’étaient pas que de plaisir. Puis Lis qui avait commencé doucement ses vas et viens accéléra jusqu’à claquer furieusement son ventre contre les fesses de Cat. Il se mit ensuite à varier le rythme de ses coups dans Cat enchainant douceur et coups plus violents ou s’enfonçant à fond et marquent une pose ainsi. Cat criait maintenant son plaisir sans interruption allant juqu’à hurler quand Lis s’enfonçait totalement. Au bout d’un bon moment il s’arqua, et s’enfonça complètement dans Cat qui hurla d’un cri suraigu. Elle le sentait jouir dans elle. Je vis les cuisses de Cat se mettre à trembler et elle s’affaissa sur le matelas agitée de soubresauts, les cuisses serrées sur ses mains appuyées sur sa chatte. Je m’aperçus alors que Lis n’avais pas mis de protection et que quelques goutes de sperme tombaient encore de son sexe. Trop tard…Je m’approchais de Cat qui me dit « Whaou, c’était génial, il est vraiment très bon et sa bite… un bonheur. Es-tu content de ta petite salope ?» « Oui et ce n’est pas fini, que dirais tu de me sucer? » « Oui mais d’abord donne moi à boire, j’ai soif. »J’appelais Tu et lui dit que des rafraichissements nous feraient le plus grand bien.Il traduisit pour les deux filles qui partirent et revinrent avec pleins de fruits et de boissons fraiches que nous avons partagés alanguis sur les matelas.Phuong qui était près de Cat se glissa entre ses jambes et ce fut comme un signal. Lam vint me sucer et fut caressée par Tu alors que Lis reprenait possession de la bouche de Cat qui émis plusieurs drôles de gargouillements. Elle eut encore quelques hauts le cœur en essayant de le prendre plus profondément. Je voyais ses efforts conjugués aux poussées du garçon. Malgré tous leurs efforts elle ne parvînt pas toucher son pubis avec ses lèvres. Cat jouit encore une fois sous les succions de Phuong. Puis Lis s’allongea sur le dos en invitant Cat à le chevaucher. Je la vis, à califourchon d’enfoncer sur son sexe. Elle avait la tête relevée, regard vers le plafond, bouche ouverte güvenilir canlı bahis siteleri sur un cri muet. Quand il fut complètement en elle, elle s’inclina sur lui et commença une vraie cavalcade, se frottant, montant et descendent à grande allure, profitant de toute la longueur de sa bite. Elle criait des choses incompréhensibles mais on arrivait à distinguer quelquefois que sa bite lui faisait du bien, que c’était une bonne grosse bite, que c’était inouï, qu’il ne fallait pas qu’il s’arrête… qu’elle en voulait encore… qu’elle se faisait baiser comme une pute, une salope… Puis on n’entendit plus rien car elle l’embrassait furieusement.Sur une jouissance plus forte que les autres elle s’arrêta de bouger et s’effondra sur Lis. Après quelques moment de répit Lis la bascula sur le coté prit sa tête entre ses mains et enfonça sa bite sans ménagement entre ses lèvres. En quelques allers et retours il se mit à jouir. Je vis le soubresaut de Cat et ses yeux qui roulaient alors que d’étranges sons sortaient de sa bouche, un mélange de clapotis et de bruits de succions et de sortes de hoquets. Il maintint la tête de Cat pendant un petit moment, le temps que sa jouissance se calme puis sorti de sa bouche entrainant un long filet de sperme. Cat déglutit plusieurs fois en se tenant la gorge et retomba comme épuisée encore une fois sur le dos, les cuisses écartées.Phuong vint se préoccuper de Cat, l’embrassa la bouche, l’essuya avec un linge humide et lui apporta à boire.Pris par le spectacle j’en oubliais presque Lam qui s’occupait de moi et dont je caressais la poitrine. Je la stoppais car ce spectacle m’avait emmené au bord de la jouissance. Elle m’embrassa, repoussa Tu qui lui dévorait la chatte et le clitoris et alla nous chercher des boissons.Lis parti se rafraichir et Cat vint se blottir contre moi. Tu avais entrepris Phuong. Couché sur le côté il la baisait doucement en cuillère une main sur un sein et l’autre qui caressait son clitoris. La fille semblait apprécier et le manifestait par ses mouvements et ses gémissements. Nous nous reposions tous les 4 et admirions ce spectacle. Lam s’était lovée contre Cat de l’autre coté et lui caressait gentiment la chatte. Lis récupérait.Soudain sous un coup de rein un peu plus fort de Tu, Phuong poussa un cri, se raidit et tenta de le repousser avec sa main dans son dos. Mais Tu la tenais bien et ne bougea pas. Il venait de changer d’orifice et enculait maintenant Phuong. Celle-ci, à moitié en pleurant lui criait des mots en vietnamien. Tu s’immobilisa en lui parlant doucement et en l’embrassant tendrement. Il continua ses caresses sur le clitoris de Phuong. Celle-ci se calma et se détendit. Tu repris doucement ses va et viens et Phuong petit à petit se mit à les accompagner en gémissant. Gémissements qui n’étaient plus des gémissements de douleurs.Lam en même temps qu’elle caressait le clitoris de Cat caressait aussi le membre de Lis qui était revenu et qui peu à peu reprenait de la vigueur. Elle laissa Cat et se tourna pour le prendre dans sa bouche. Elle non plus ne parvint pas à prendre totalement le membre du garçon. Cat me caressait doucement et descendit aussi pour güvenilir illegal bahis siteleri me sucer. Elle réussit à m’engloutir tout entier, ses lèvres touchant mon pubis. Elle resta ainsi quelques secondes jusqu’a ce quelle fut secouée par un haut le cœur. J’étais déjà bien excité et je lui dis, « Veux tu encore le petit jeune ? » cessant sont action elle me dit « Pourquoi ? Tu ne veux pas de moi ? » « Si mais j’ai une autre idée… ».Lis était sur le dos bien sucé par Lam, raide comme un piquet. J’aidais Cat à l’enfourcher. Cette fois la pénétration fut plus rapide, Cat s’enfonçant d’un coup, ce qui ne l’empêcha pas de pousser un grand cri quand ce pieu buta au fond d’elle. Elle me dit alors qu’elle avait l’impression d’être totalement ouverte et que tout son intérieur remontait en elle. Je les laissais prendre un bon rythme et commençais à m’occuper de ses fesses aidé par Lam qui comprit mon intention. Celle-ci lubrifia ses doigts avec l’huile de massage et introduisit un, puis deux, puis trois dans l’anus de Cat, les faisant aller et venir selon le rythme du coït. En même temps elle me branlait doucement. Quand elle estima que le cul de Cat était prêt elle me suça goulument et dirigea mon sexe vers le cul de Cat. D’une main elle le guida tout contre son anus et de l’autre elle poussa sur mes fesses. Je pénétrais le cul de Cat de toute ma longueur en une seule poussée. Cat pourtant maintenant habituée à se faire enculer releva sa tête et poussa un long grognement sourd, bestial venant du fond de sa gorge. Je sentais à travers la fine cloison le membre très dur du garçon qui pourfendait sa chatte. J’adoptais alors le même rythme qu’eux et appelais Tu. Je lui fis signe d’aller se faire sucer par Cat. Il se mit sur le coté attira sa tête et les grognements de bête que poussait Cat furent étouffés. Lam était toujours contre moi. Elle m’embrassait et me caressait les fesses ou elle tentait d’introduire un doigt. Je lui pris la main pour l’arrêter n’aimant pas trop cette caresse bien que j’adore la prodiguer et je me mis à chatouiller son clitoris.Tu était aussi caressé par Phuong et semblait apprécier. Phuong ne semblait pas lui en vouloir de l’enculage un peu violent au début que Tu lui avait fait subir. Elle lui mangeait la bouche avec ardeur. Nous nous sommes alors déchaînés sur Cat, moi allant maintenant à mon propre rythme défonçant férocement son cul. Je voyais Tu se cambrer et enfoncer sa bite dans la bouche de Cat qui l’avalait au rythme de mes coups de bites. Lis subissait profondément emmanché, serrant Cat de ses bras. Celle-ci produisait des grognements et des gémissements assourdis par le sexe de Tu. Bruits interrompus quand Tu se retirait pour lui permettre de reprendre son souffle. On l’entendait alors haleter puis elle se remettait à crier sa jouissance. Ses cris s’étouffaient à nouveau quand Tu se renfonçait dans sa bouche. Tendu depuis trop longtemps je ne tardais pas à gicler dans le cul de Cat qui, rejetant le sexe de Tu hurla un cri rauque en me sentant jouir en elle. Tu pris alors sa tête dans ses mains, s’enfonça le plus loin qu’il pu entre ses lèvres et lâcha tout dans sa bouche. Nous güvenilir bahis şirketleri entendîmes Cat déglutir bruyamment avec des hauts le cœur. Quand il se retira Cat, la bouche ouverte en O laissa couler un jet de sperme sur le matelas près du visage de Lis. Je me retirais la laissant seule avec Lis. Celui-ci ayant déjà joui deux fois dura plus longtemps et la baisa encore pendant une vingtaine de minutes, la faisant jouir encore plusieurs fois et la faisant changer plusieurs fois de position. Quand il l’a mise à quatre pattes il s’est enfoncé de nouveau dans son vagin, y fit quelques allers retours puis il se retira. Il remonta son sexe plus haut et appuya son gland que je trouvais très gros sur l’anus de Cat que je trouvais bien petit et poussa très fort. Elle n’eut pas le temps de réagir, prise qu’elle était dans cette jouissance permanente. Le gland s’enfonça facilement, ma pénétration précédente et le sperme que j’y avais laissé devait aider à la lubrification. Le reste du membre suivit sans coup férir jusqu’à ce que le pubis de Lis touche les fesses de Cat. Cat hurla un cri de bête sous cette introduction ferme et puissante. Ses bras lâchèrent et sa tête et ses épaules vinrent toucher le matelas. Le garçon accéléra alors ses coups pour finalement lui pilonner le cul. Cat s’effondra sous Lis qui la couvrait de son corps et de baisers tout en continuant à lui défoncer le cul. Elle hurlait sans interruption disant que c’était trop, qu’il allait la tuer, qu’elle se sentait mal mais qu’il ne fallait pas qu’il s’arrête, qu’elle allait mourir, que c’était trop bon, qu’elle aimait sa grosse bite… Cat tambourina plusieurs fois des poings et des pieds sur le matelas, ce que je ne lui avais jamais vu faire. Elle hurla encore plus fort quand un puissant orgasme la secoua puis elle s’affaissa comme privée de connaissance pendant que le garçon jouissait dans son cul… Ils restèrent ainsi soudés un bon moment, Lis l’embrassant tendrement, puis Lis se retira et sorti de la pièce.Pendant ce temps les deux filles nous avait observés tout en s’embrassant et en se caressant.Nous sommes restés un moment sans bouger. Allongés sur les matelas. Cat blottie entre moi et Lis qui était revenu, Tu était entre les deux filles. Nous étions épuisés.Tu parla avec les deux filles. Puis il nous dit que si nous le voulions, nous pouvions prendre une douche avant de rentrer à l’hôtel. Cette douche fut la bienvenue et les boissons fraiches aussi.Discrètement j’ai versé la somme convenue pour la soirée accompagnée d’un généreux pourboire à la hauteur de la fantastique soirée que nous avions vécus. Puis nous avons pris congé de nos trois hôtes avec beaucoup d’embrassades.Tu nous ramena à l’hôtel. Peu de mots furent échangés pendant le trajet. Arrivé à l’hôtel je le remerciais chaleureusement pour cette excellente soirée. Quant à nous, nous sommes tombés de sommeil. Cat ne me dit que« Quelle nuit, je t’aime et comme tu dois m’aimer pour m’offrir cela.» sur quoi elle m’embrassa et sombra dans mes bras.Le lendemain Tu nous apprîmes que le garçon et les deux filles étaient ses amis, qu’ils étaient bien kiné et masseurs, qu’ils étaient aussi très libres et qu’ils partageaient souvent des moments intimes tous les quatre.Notre dernier soir s’est passé à notre hôtel et Tu y fut notre invité…Ce récit est personnel, merci de ne pas le recopier ni de le reposter sous une autre identité.Si vous avez apprécié, n’hésitez pas à le faire savoir par vos commentaires.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yorum yapın