[Lu sur le net] Les fantasmes de Caroline 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

[Lu sur le net] Les fantasmes de Caroline 2Chapitre 2 : Préliminaires pour future soumise.En rentrant dans la maison il me dit.- Va te coucher, je te rejoins dans un instant.Je passe par la salle de bain, me démaquille et lave ma chatte qui vient de recevoir une bonne giclée de sperme.Quelques minutes plus tard il entre dans la chambre, complétement nu, son sexe à moitié bandé avec une boîte dans la main. Il la pose sur la table de nuit, va vers l’armoire, sort sa caméra qu’il installe sur la commode et dit.- Ma chérie, ce soir c’est séance porno !- Mais qu’est-ce qu’il te prend Patrick ! T’es saoul, ce n’est pas possible ! Que veux-tu faire encore…- Mon amour, ce soir tu vas être ma chose… je vais m’amuser avec ton corps.- Patrick ! Arrête ! Tu commences à me faire peur.- Surtout pas, ma chérie. Je ne te ferais jamais du mal. Que du bien. Que du plaisir…Il ouvre le tiroir du bas de la commode et en ressort les lanières aux bracelets entourées de fourrure qui n’ont pas servi depuis longtemps.Il tire brutalement le drap qui me recouvre et contemple mon corps complétement nu.- Huuummm, magnifique…bandante…Bandante… sûrement, car je vois sa bite se redresser un peu et malgré moi, je lèche mes lèvres.- Tu n’as pas besoin de m’attacher pour…- Chutttt…Laisse-toi faire. Tu ne le regretteras pas.Je le laisse faire et en quelques secondes mes deux pieds sont attachés aux barreaux du lit, jambes bien écartées. Puis c’est au tour de mes poignets sur la tête du lit avec ma tête relevée par deux oreillers. Je suis totalement impuissante, exposée et vulnérable, livrée à ses désirs pervers.-Voila ! Parfait ! Tu vois bien ta chatte, mon amour ?- Bien sûr que je la vois. Mais je vois surtout son sexe qui se redresse de plus en plus.Il se recule et émet un petit sifflement avant de dire.- Putain! Si mon patron voyait ta chatte, je suis sûr d’avoir une augmentation! C’est ça qu’il devait imaginer quand il mâtait ton entre cuisse car j’ai bien vu qu’il bandait et qu’il essayait de le cacher. Mais ce soir elle est à moi! Et je vais me faire plaisir et m’amuser avec. Tu vas être mon jouet sexuel ma petite Caro!Il se retourne et prend la mystérieuse boîte et il en sort un… pénis! Un gode! Un gode de belle taille, probablement un peu plus gros que son sexe en érection.Il prend aussi une télécommande et je comprends que c’est un gode vibrant.- Patrick ! C’est quoi ! Ça !- Caro, tu sais quand même ce que c’est ! T’es plus une gamine !- Bien sûr que je le sais ! Mais je préfère ton sexe à un truc comme ça.- On va voir, mon cœur…on va voir…Il se positionne au pied du lit et une de ses mains écarte encore plus une de mes cuisses pendant que l’autre main caresse l’intérieur de l’autre cuisse, en remontant doucement vers mon sexe. Son doigt tourne autour de mon pubis puis passe le long de ma fente. En remontant, son doigt écarte mes grandes lèvres encore humides par sa précédente pénétration et il relève sa tête pour dire.- Quelle belle chatte ! Je suis sûr qu’elle aimerait qu’on la taquine un peu…Je ne réponds pas et je me retiens de ne pas frémir sous son doigt inquisiteur qui maintenant a passé les petites lèvres. Puis ce sont ses deux pouces qui écartent mes lèvres.- Oooh, le beau petit trou rose ! Il a envie de se faire baiser…de ce faire remplir par quelque chose. Répond ! Caro.- Oui… mais par toi, chéri !- Pas par ça…Caro…Patrick vient de pousser la tête du gode entre mes lèvres !- Non ! Prends-moi avec ton sexe !J’essaye de bouger mon cul mais il enfonce un peu plus le gode et en remuant mes fesses, je sens encore plus ce faux sexe dans l’entrée de mon vagin. D’un de ses doigts il caresse le haut de ma chatte pour faire ressortir mon petit bouton à plaisir. Résultat, je geins légèrement mais j’arrive à dire.- Bon, ça va…arrête maintenant.Il ne m’écoute pas et il fait tourner le bout du gode dans ma chatte avant de le glisser sur mon clito sorti de son enveloppe et…- AAaaaahhhh !Il vient d’appuyer sur la télécommande et frotte mon clito avec le gode.- Patrick ! Nooonnnnn !Il remet le gode dans ma chatte et je le sens pénétrer en moi.Une de ses mains coure sur mon ventre et vient prendre un de mes seins pour le caresser. Et de nouveau cette vibration qui me fait sursauter, puis frissonner.- Dis-moi que t’aime ça, Caro.- Noon ! Arrête !Il fait aller venir le gode en moi tout en le laissant vibrer et pince un de mes tétons tout dur.- OOOooooohhhhhh…- Tu vois que t’aime ça ! Dis-le !- Ouiiii,- Mieux que ça !Et il augmente la vitesse des vibrations- Ooooouuuhhhh ! Ouiiiiiiiii…. C’est booonnn !- Tu vois Caro, ce n’est pas difficile d’être une petite salope.Il fait aller venir le gode vibrant dans ma chatte comme s‘il me baisait. Mais avec cette vibration du gland qui excite les parois de mon vagin, je sens que je ne vais pas tarder à jouir.- Ouuuuiiiiiiii… continue…. Noooonnnnnnnn !Il vient de retirer le gode de ma chatte en feu !- Remets-le ! N’arrête pas ! Continue !- Si tu le veux, il va falloir que tu le fasses toi-même.Il me délie les mains, se met à genoux à côté de moi, met le gode dans une de mes mains et dit.- Fais-toi jouir, Caro !Voilà la raison de mes main libres… il veut que je me gode avec cette fausse bite. Assez réaliste, couleur chair, avec des renflements imitant des veines gorgées de sang, et un gland tout rose avec une fente au bout plus foncé et le tout sur une paire de deux belles boules.-Patrick ! Nonnn !Il prend ma main de libre pour la poser sur sa bite toute dure et m’ordonne.- Fais ce que je te dis, salope ! Et imagine que tu as deux belles bites à ta disposition !C’est le déclic ! Avec sous mes yeux, la queue de mon mari qui me traite de salope, je remets le gode dans ma chatte et j’en gémis de plaisir.- OOoooohhhh, ouiiiiiiiiii…- Branle-moi en même temps, Caro.J’en oubliais presque son sexe dans ma main. Au même rythme, je branle sa queue et ma chatte. Dans ma tête c’est comme si deux hommes prenaient mon corps pour me soumettre à leurs désirs pervers.- C’est bien Caro ! Pour tes débuts de salope ce n’est pas trop mal.- Non ! Je ne suis pas une salope !- Si ma belle chatte…tu vas être ma salope personnelle. La dernière fois que tu t’es caressée j’étais au téléphone. Je t’ai entendu mais je n’ai rien vu ! Alors ce soir, baise toi avec cette belle bite et je vais te filmer pour mon plaisir personnel et pourquoi pas…le tien.- Patrick…nooonnnn.Je dis non mais je suis terriblement excitée. J’ai chaud, ma chatte ressent avec plaisir cette chose qui la fouille en frémissant. Je l’enfonce le plus loin possible pendant canlı bahis şirketleri qu’il met la caméra en route.- Oui, Caro, c’est ça… baise bien ta chatte…ouiiii, comme ça… enfonce le bien à fond. Putain que t’es belle !J’entends sa voix, mais je plane un peu, En fermant mes yeux, je sens un sexe qui remplit ma chatte et comme j’ai repris le sexe de Patrick dans une main, j’imagine qu’une autre bite me défonce ma chatte. Mon éducation bourgeoise et puritaine s’envole à tire d’aile pour laisser place à la petite salope qu’il veut que je sois.- AAAaaaaaaahhhhhh !Le salaud ! Avec sa télécommande, il fait varier les vitesses des vibrations !- C’est bon Caro ?Je ne réponds pas.- Caro…je t’ai posé une question…Dans une dernière rébellion je crie.- NOOOOONNN, je préfère ton sexe.- Menteuse ! Je vois ton ventre qui ondule sous des houles de plaisir. Tu es trempée ! T’es une salope Caro.- Non !- Si ! Dis-le Caro ! Dis-moi, « ce soir je suis ta salope chéri. »- Je…suis… ta…salope.- Plus fort !Encore un petit coup de vibreur au maxi et je crie- Aaahhh…Je suis une salope !- Voila. Tu vois que tu peux ! Enfonce-le bien ! Ouiiii ! Retire-le si tu n’es pas une salope.- Noooonnn ! Je suis une salope ! Et je vais jouir !- Retire-le ! C’est un ordre !Merde ! Fais chier ! Ça commençait à me plaire et je sentais que j’allais jouir !- Suce-le !- Quoi !- Caro….Il me regarde dans les yeux. Ses yeux brillent de plaisir et il attend que j’obéisse.Je pose le faux gland trempé de cyprine sur mes lèvres. Je sens ma chatte quand elle est en chaleur. Ça m’excite encore plus.- Suce, Caro.Du bout de ma langue, je lèche le gland. Je retrouve ce goût si particulier du jus féminin. Ça me rappelle celui de ma copine de lycée, Chantale, quand elle m’obligeait de sucer sa chatte et son long clitoris.- C’est bon, Caro…- AAAaaaaaaahhhhhh…Il vient de m’enfoncer au moins deux doigts dans ma chatte ouverte.- Ouiiiiiiiiiiii. Encore! Fouille-moi!- C’est bien, ma petite salope. Tu commences à apprécier on dirait. Remet le dans ta chatte et fais toi jouir !- Patrick ! Non ! Fais-moi jouir avec ton sexe.- Obéie, Caro !Et en salope obéissance, je réintroduis le gode dans ma chatte.- Enfonce-le bien, Caro.Il n’a pas besoin de me le demander. Maintenant je suis une chienne en chaleur, j’ai besoin de me sentir pénétrer et je veux jouir.Quand je l’ai bien en moi avec les fausses couilles qui caressent mon cul, il remet en route le vibreur et tout mon corps vibre sous cette incroyable sensation. Involontairement mon corps se cambre et il augmente les vibrations.- OOOooooooohhhhh… Patrick !Mais dans un sursaut je retire le gode vibrant de ma chatte. Quand il glisse dans mon vagin, c’est encore pire !- AAAaaaaaaahhhhhh…… Arrête Patrick…viens en moi…- Patience, chérie…patience… Tu vas tout d’abord te faire jouir avec ce sexe que tu as en main. Imagine que c’est celui de… tiens… ton patron !- T’es dingue !- Peut-être, mais tu es une salope…ne l’oublie pas. Ma salope, et tu m’obéis !Je n’en reviens pas ! Il me traite de salope et j’aime ça. Où est donc passée la petite bourgeoise, BCBG…Je replonge le gode dans ma chatte brûlante et je le fais aller venir, en imaginant mon patron au-dessus de moi qui me baise en me traitant de grosse salope. Je suis sur le point de jouir quand Patrick prend ma main et me retire vivement le gode de ma chatte.- Pas si vite ! Dis-moi encore que t’aime ça et que tu es une grosse salope.- Ouiiiiiiii ! J’aime ça ! Je suis une salope ! Mais remets-le-moi ! Je veux jouir ! Baise- moi ! Fais ce que tu veux… mais baise-moi !Il m’arrache le gode de mes mains et il m’empale violemment avec cette bite factice qui électrise mon corps- Tiens salope ! Prends ça dans ta chatte !- AAAAhhhhhhh, ouiiiiiiiiiiii, plus fort ! Défonce-moi ! Fais-moi jouir !Je gémis, je crie, quand il me défonce ma chatte avec cette bite en caoutchouc, mais si proche d’une vraie bite bien dure qui laboure ma chatte détrempée. Comme une folle, je le laisse martyriser ma chatte devant la caméra qui me film et je vais même au-devant de ce sexe qui électrise mon corps dans chacune de mes terminaisons nerveuse. Et je hurle quand mon orgasme explose dans ma tête et dans mon ventre.- OOOOOOooooohhhhh, ouiiiiiiiiiiiii…..ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiJ’att**** sa main et je la bloque entre mes cuisses pour sentir le plus possible cette chose qui m’envoie des vagues de jouissance dans mon ventre et ma chatte. Et quand mon orgasme s’atténue un peu, mon pervers de mari appui sur le bouton de la télécommande !- OOOOOUUUUUUHHHHHH. !!! NOOOOOOONNNNNNNN !Ça repart de plus belle ! Je vais mourir !- Arrête ! Arrête ! Pitié !Patrick me laisse encore un peu gueuler et me tordre sous cet orgasme qui n’en finit pas avant de retirer ce gode magique de ma chatte. Je m’avachis sur le lit mais, dans la seconde qui suit, je suis de nouveau pénétrée. Il vient de grimper au-dessus de moi et c’est son sexe qui envahi mon vagin béant.- Ouiiiiiiiii ! Ouiiiiiiii, prends moi encore ! Baise ta salope de femme !Il n’a pas besoin de mes encouragements. Comme un sauvage, il me baise à toute vitesse et après seulement quelques minutes, il gueule à son tour en éjaculant un paquet de sperme chaud pour mon plus grand plaisir !- Putain de salope ! J’en pouvais plus !Et il s’écroule sur moi avec sa queue bien enfoncée qui palpite et finit de se vider.Le lendemain, au boulot, il m’arrive de repenser à hier soir et lorsque je suis dans le bureau de mon patron, c’est quelques mots de Patrick reviennent à mon esprit.« Imagine que c’est celui de… tiens… ton patron ! »Il m’a demandé d’imaginer que c’était le sexe de mon patron qui était dans ma chatte ! Et je suis devant mon patron, qui reluque mes cuisses en réfléchissant, car maintenant, le fauteuil est toujours à bonne distance de son bureau.- Caroline… Vous m’écoutez…- Heu, oui, monsieur.- Donc, vous êtes d’accord pour m’accompagner 2 jours en déplacement à Lyon pour m’aider à conclure le nouveau contrat avec monsieur Lacour ?Je ne devais pas vraiment l’écouter quand j’imaginais son sexe dans ma chatte.- Bien sûr, mais je ne vois pas vraiment ce que ma présence peut apporter de plus ?- Et bien…Caroline… comment dire… monsieur Lacour est assez porté sur les belles femmes… et vous êtes une très belle femme. Vos tenues sont toujours très sexy et cela pourrait le déconcentrer un peu.- Ooohhh. Je vois…Vous ne voulez quand même pas que je couche avec !- Caroline ! Voyons ! Loin de moi cette pensée.Ses yeux se reposent sur mes cuisses assez dévoilées et il ajoute avec canlı kaçak iddaa un petit sourire.- Votre vie privée ne me regarde pas… Mais je plaisante. Je vous demande simplement un petit coup de main pour le distraire en jouant de vos charmes naturels pendant que je négocie les dernières clauses qui lui pose problème. C’est assez courant dans le monde des affaires. Ce contrat en vaut la peine et si nous le faisons signer, vous aurez droit à une prime.-Une prime pour jouer les call-girls ?- Caroline !- Moi aussi je plaisante monsieur. C’est d’accord. Nous allons le faire signer. Vous avec votre baratin et moi avec mon corps. Quand partons-nous ?- Apres demain, Caroline. Je vous remercie de votre collaboration. Je vous promets que vous ne le regretterez pas.- Je l’espère bien, monsieur.Et décroisant lentement mes jambes sous son regard perçant, je sors de son bureau en ondulant des fesses. En refermant la porte je vois qu’il sourit de satisfaction et de contentement.Dans l’après-midi, Patrick me passe un coup de fil.- Allo… chérie… comment va ma petite salope…- Patrick ! Arrête ! Pas pendant mon travail. Qu’est-ce que tu veux ?- Toi, ma chérie…- Mais qu’est ce qui t’arrive en ce moment ?- J’ai adoré notre séance d’hier soir et j’ai une idée pour ce soir. Je vais te surprendre.- Qu’est-ce que tu as en tête…- Tu verras chérie, ce soir tu seras encore ma petite salope !- Patrick ! T’es fou !- Ca va te plaire ! A ce soir.Et mon mari raccroche me laissant dans l’expectative.Quand il rentre de son travail, pas un mot sur ce qu’il a en tête. Puis juste après que j’ai débarrassé la table, il me dit.- Monte dans la chambre et fous-toi à poil !- Patrick ! Tu t’adresses à ta femme ! Pas à une pute !- A partir de maintenant tu n’es plus ma femme. Tu es ma petite salope, Caroline. Ma salope personnelle.Sa salope personnelle… malgré tout, j’aime l’entendre me traiter de salope. Cela me fait chaud au ventre et ma chatte me démange.Je vais dans notre chambre après une toilette vite faite et en salope obéissante à son maître, je m’allonge complétement nue sur le lit, en me demandant qu’elle perversité il a en tête pour ce soir.Je l’entends prendre sa douche et puis il entre dans notre chambre, lui aussi complétement nu, sa bite à moitié bandée qui pend entre ses jambes.Juste devant moi, au bout du lit, il me regarde, non… il m’admire dans ma nudité car ses yeux brillent de plaisir.- Écarte tes cuisses !Obéissante, j’écarte lentement mes jambes sous le regard concupiscent de mon mari qui caresse doucement son sexe.- T’as vraiment une belle chatte, Caro. Relève tes genoux et maintiens-les bien écartés.Huuummm, la soirée commence bien…Mon mari va sûrement bien me faire jouir. J’adore sa nouvelle libido, ça m’excite. Sa tête plonge entre mes cuisses et sa bouche aspire mes lèvres vaginales pour les sucer et les aspirer. Je sens sa langue qui s’insinue entre elles et qui fouille mon sexe. Huuummm… que c’est bon une bouche gourmande !Sa langue court le long de mes lèvres pour aller débusquer mon clitoris et comme une sangsue, sa bouche essaye de l’aspirer le plus loin. Et il recommence son petit manège fouillant chaque recoin de ma chatte et lorsqu’il reprend mon clito excité, ses dents me mordent légèrement.- Ooohhh, chérie ! Viens ! Prends-moi !Il s’écarte de mon entrecuisse en fixant ma chatte déjà bien humide.- Je fais ce que je veux. Tu es ma chose ! N’est-ce pas ?- Ouiiiii,- Caro tu peux faire mieux ! Dis-moi ce que tu es…- Ta chose… ton jouet…- C’est mieux ! Mais tu es surtout une petite salope qui aime se faire baiser ! Dis-le !- Oui ! Je suis une salope ! Je veux qu’on me baise ! Encore et encore !A son regard lubrique, je vois qu’il aime ça que je lui dise que je suis une salope soumise. Maintenant il bande carrément et moi je reconnais que ça m’échauffe les sens et ça m’excite qu’il bande, bien sûr, mais surtout qu’il me traite et me prenne comme une salope !- Tourne-toi, salope ! A genoux !Je me tourne et je lui présente mon cul.- Non de dieu ! Quel cul !Paf ! Paf ! Et re-paf !Il vient de me donner 3 claques sur les fesses !- Écarte des fesses !A genoux et la tête dans les oreillers, j’att**** mes fesses et je lui présente ma chatte (et mon trou du cul).Sa main glisse entre mes cuisses, son pouce s’enfonce dans ma chatte et son index et son majeur emprisonne mon clito.Il me doigte pendant 2 ou 3 minutes et je mouille de plus en plus.- Ouiiiiiiiii…aller ! Prends-moi !Il retire sa main et d’un seul coup il me défonce ma chatte trempée en enfouissant sa queue bien à fond dans mon vagin.- AAaaahhhhh, Ouiiiiiiii…baise- là ta salope !Il commence à me baiser mais après quelque aller-retour, je sens un doigt qui caresse mon trou du cul ! Sur le coup je ne dis rien, mais quand le bout de son doigt essaye de s’enfoncer dedans, je crie.- Patrick ! Arrête !- Ferme-là, salope ! N’oublie pas que tu m’appartiens ! Dis-le !- Oui, Patrick, je t’appartiens ! Mais pas par-là !- Tu es ma chose, ma poupée sexuelle et mon jouet. J’ai bien envie de te prendre ton petit cul. Il doit être encore vierge d’ailleurs…Si tu ne m’as pas menti en m’en refusant l’accès lors de nos premières baises. Tu vas peut-être découvrir que c’est bon d’avoir quelque chose dans le cul et regretter tout ce temps perdu.- Non ! Je veux que ta bite reste dans ma chatte !Et à ce moment-là, mon pervers mari retire son sexe de ma chatte.- Nooonnnn, reste ! Baise-moi…- Mets tes mains dans ton dos !Sans bien m’en rendre compte, j’obéis et il att**** mes poignets pour les lier dans mon dos avec un long foulard. Je veux allonger mes jambes pour me mettre sur le ventre mais il m’en empêche. Il replie mes cuisses sous moi en les écartant un peu, passe sa main entre et fais glisser un doigt entre mes lèvres intimes en le remontant entre la raie de mes fesses qui se retrouvent bien en l’air.Il m’att**** par les cheveux pour me faire tourner ma tête et dit.- Tu as des fesses sublimes dans cette position…bien rondes et provocantes.Il écarte mes fesses et ajoute.- Et au milieu une belle étoile de mer qui palpite et qui ne demande qu’à s’ouvrir. Putain ! Quel cul, Caro !Et je reprends 2 claques sur les fesses avant qu’il n’ajoute.- Bouge-pas, salope ! Je reviens tout de suite.Lorsqu’il revient, il se remet derrière mon cul et il fait couler sur ma rosette un gel lubrifiant.- Patrick ! Non ! Détache-moi !Mais j’ai beau crier, je sens un doigt qui caresse mon trou du cul en tournant autour pour ensuite s’enfoncer doucement dedans- NOOOOONNN ! PATRICK !Il enfonce plus loin son doigt canlı kaçak bahis et puis il le fait aller- venir en le tournant doucement.Un frisson parcourt mon ventre ! Je tremble un peu avec un doigt dans mon cul !Maintenant c’est deux doigts qui fouille mon trou du cul et malgré moi, je me détends et j’ai presque envie qu’il continue. Mais avec 20 ans d’éducation bourgeoise ou le sexe était tabou et le trou du cul encore plus, j’ai un dernier sursaut.- Patrick…arrête maintenant…Mais il renfonce sa bite dans ma chatte et continue de me branler mon trou du cul en disant.- Quand on est une salope comme toi, on obéi à son maître et on la ferme ! Je vais m’amuser avec ton superbe cul qui commence malgré toi à frémir de plus en plus sous mes doigts.Le pire c’est qu’il a raison ! J’ai des petites contractions de mon muscle culier car avec sa queue dans ma chatte, ses doigts commencent à m’exciter encore plus.- J’ai acheté un truc qui devrait te plaire ! Des boules de geishas… tu connais ?Mon dieu ! Bien sûr que je connais ! Enfin je sais ce que c’est. Mais je n’en ai jamais utilisé ! OOoohhhhhhh……Il vient de m’enfoncer une boule dans le cul !Sa queue se retire de ma chatte et il la renfonce lentement et je sens, en même temps qu’elle glisse en moi, une deuxième boule qui rentre dans mon cul. Je tremble de plaisir en me sentant fouillée ainsi, et je geins quand il recommence et qu’une troisième boule pénètre dans mon anus. Il continue de me baiser tout doucement et il finit par m’introduire 5 boules dans mon cul et les dernières sont sûrement plus grosses car elles dilatent drôlement mon boyau.Sa queue va et viens dans mon vagin en feu et elle fait vibrer les boules en frottant la mince cloison qui s’épare ma chatte et mon trou du cul. Indépendamment de ma volonté il se contracte sur ses boules qui électrisent mes sens.Je ne me rebelle plus tellement c’est bon.- Ooooohhhhh, putain ! Baise-moi bien chéri ! C’est bon ! Continue !Je suis au bord de la jouissance et il le sait parfaitement. Ses doigts cherchent mon clito et quand il le pince, je crie de douleur mais immédiatement mon orgasme éclate dans mon corps.- OOOohhhhhhh, ouiiiiiiiiiiii, je jouiiiiiiissssss…Son sexe est bien enfoncé dans ma chatte parcourue de spasmes de jouissance et je le sens merveilleusement bien. Mon orgasme diminue d’intensité, mais il repince mon clito en tirant sur la chaînette des boules de geishas et une des boules sort de mon cul- AAAAHHhhhhhhhh !Mon corps entre une nouvelle fois en éruption et une nouvelle vague de plaisir déferle dans ma chatte, mon ventre et aussi… dans mon cul !Et dès que l’intensité de ma jouissance diminue il recommence à martyriser mon clito et à tirer sur la chaînette.Je n’arrête pas de jouir car il réactive mon orgasme constamment avec sa bite, ses doigts et ces saloperies de boules dans mon culLorsque toutes les boules sont sorties de mon cul, il prend dans ses mains mes gros seins aux tétons tout durs et toujours en moi il murmure à mon oreille.- Tu vois chérie….tu es une belle salope, hein ? Avoue…Haletante, je réussis à articuler.- Ouiiiiii…-Quoi ! Je n’entends rien ! Répète !- Oui ! Je suis une salope ! Et toi un putain de salaud ! Mais je n’ai jamais autant joui !- Ça te plait d’être une bonne salope hein…Caro…- Ouiiiiii ! Ouiiiiii ! C’est bien ce que tu voulais…non ? Détache-moi maintenant.- Tut, Tut…ce n’est pas fini…Je sens sa bite qui glisse dans mon sexe dégoulinant de jus tellement j’ai joui, qui sort et qui…remonte sur mon cul !- Patrick ! Non ! Tu ne vas pas m’enculer !- Tais-toi salope ! A moi de prendre du plaisir ! Et avec un trou du cul aussi accueillant je ne vais pas m’en priver ! Je n’ai plus qu’à fourrer ma bite dedans.- Arrête Patrick, je ne joue plus ! Et ta bite est beaucoup trop grosse. Tu vas me déchirer !- Caro ! Si tu voyais ton cul ! Il est grand ouvert ! Il me dit, viens ! Défonce –moi !Je n’ai pas le temps d’avoir honte car je sens son gland sur mon trou du cul et d’un seul coup, il est en moi !- Patrick ! Nooonnnn !- Ferme là ! Tu vas voir, tu vas adorer !- OOOOOUUUhhhhhhh.Il s’enfonce et ça me brûle !- Stop ! Arrête ! Tu es trop gros !Il s’arrête de glisser dans mon anus et murmure.- Détends- toi chérie… Laisse- toi faire…J’obéis, j’arrête de contracter le muscle de mon cul, et je me détends en respirant plus calmement. Sa main caresse ma chatte avec deux ou trois doigts dedans et sa queue dans mon cul ne me fait plus mal. Au contraire… je me sens rempli et ça me procure un plaisir nouveau, mon corps s’adapte à son sexe.Une nouvelle sensation, inconnue jusqu’à ce soir, me donne du plaisir. Je me sens non seulement salope pour répondre à ses désirs pervers, mais aussi sale, souillée… en un seul mot…pute ! Mon mari me traite comme telle…et il me donne du plaisir !J’aime ces frissons qui commencent de nouveau à faire trembler mon corps, c’est intense, électrisant. Je ne sais pas s’il le ressent, mais son sexe reprend sa progression et je crie.- OOOOOHHHHHH….CHERIIIIIIIIIII !Tout doucement, centimètres par centimètres, je sens sa queue qui s’enfonce et dilate à l’extrême mes entrailles. Enfin je sens les poils de son pubis qui chatouillent mes fesses.Je suis empalée ! Il est entièrement dans mon cul ! Mon mari vient de m’enculer !Lentement, il commence à me baiser le cul tout en continuant de fouiller ma chatte de ses doigts.- Alors…tu la sens bien ma bite dans ton cul, salope ? Je suis à fond ! Ça te fait quoi d’avoir une bite dans ton cul ?- J’ai l’impression d’être une pute ! Salope et pute en même temps !- Mais tu es une salope, Caro ! Ma salope !Et il reprend ses vas et viens dans mon cul. Je ne peux m’empêcher de gémir car mon plaisir grimpe en flèche.- OOOooooooohhhhh, Ouiiiiiiiii…. C’est incroyable !- Tu vois que t’aime ça ! Dis-le !- Ouiiii ! Baise-moi ! Encule-moi ! Prends-moi comme une chienne lubrique !- Tiens salope !Comme un sauvage, il vient frapper mes fesses à chacune de ses poussées profondes et je sens ses couilles qui claquent sur ma chatte.- Ouiiiii ! Encore ! Plus fort ! AAAAAAAhhhhhhhhhhh…Il se déchaîne et laboure mon trou du cul frénétiquement en me criant des mots obscènes du genre « Eculée de putain de salope ! Chienne lubrique, pute ! » Et j’en passe…Moi aussi je ne sais même plus ce que je dis et après un dernier cri.-Salaud ! Ouiiiiiiiiiii ! Défonce- là ta chienne !Un nouvel et terrible orgasme explose dans tout mon corps et je jouis comme une folle sous les coups de bite de mon mari qui me défonce le cul.Je viens de jouir par le cul et lui, sur une dernière poussée, il jouit en moi en gueulant.- Ouiiiiii ! Tiens prends mon foutre dans ton cul ! Salope!Et je peux vous dire que j’aime ça…être une salope. Qu’est-ce que c’est bon de se faire défoncer la chatte et le cul.Je n’ai jamais eu autant de plaisir.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yorum yapın