Halloween ça ne fait pas que peur !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Halloween ça ne fait pas que peur !Ce soir c’est Halloween et tous les enfants de l’immeuble se sont regroupés en bande pour demander des bonbons à tout le monde. Il règne donc un joyeux tintamarre dans la cage d’escalier. Pour s’assurer que tout se passe bien les petits vampires et autres sorcières sont encadrées par quelques adultes déguisées eux aussi. Mon appartement est tout en haut et c’est donc logiquement que j’ai été sollicitée la dernière. Une fois que j’ai donné les bonbons les enfants sont repartis en courant et en poussant encore des cris de joie ou simplement d’excitation. L’adulte qui ferme la marche est un homme d’un air assez coquin et qui ne manque jamais de me draguer quand nous prenons l’ascenseur ensemble. Ce soir, il est en zombi assez effrayant. Sur le seuil de ma porte, je regarde ce petit monde s’en aller. Au moment de s’engager dans la cage d’escalier, Je voie un bonbon tombé par terre et je me penche pour le ramasser. Étant déjà en peignoir et nue dessous, celui-ci s’ouvre ne cachant rien de ma nudité. Surpris de constater que je suis nue, il me dit :« Attention madame, on vous a volé vos vêtements ! » Sans tenter de refermer mon peignoir je réponds :« Ah bon ? Vous êtes sûr ? ». Il ne lui en faut pas plus pour remonter les quelques marche. Il s’approche de moi et me passe sa main le long de ma cuisse pour remonter jusqu’à ma chatte et de l’autre me pelote les seins. Je suis déjà bien trempée. Je tressaille.« Vous sentez bien, vous avez bien perdu vos vêtements ! ».Instinctivement, je plaque sa main sur sa queue déjà bien gonflée. Je me colle contre lui sans lâcher sa queue et lui demande d’un air de petite fille :« Mais que vais-je faire sans vêtement Monsieur ? »Il se met alors me caresser canlı bahis la chatte avec ferveur. Je gémie en lui caressant la queue à travers de son pantalon.« Entrez chez moi avant que je ne prenne froid ! »Je le prends par la main et l’entraîne à l’intérieur. Je m’étends sur le canapé lui offrant ma chatte, les jambes bien écartées. Je suis vraiment très excitante et il ne peut résister à cet appel. Il s’agenouille entre mes jambes et commence à lécher goulument mon sexe offert. Je plaque son visage contre mon minou à deux mains. Pendant qu’il me mordille, lèche, lape, explore de sa langue, je tente de lui enlever son pantalon. Sa queue bondit littéralement. Je halète sous ses assauts et j’ai de plus en plus envie qu’il me prenne. Il se redresse et commence à approcher sa queue de ma chatte offerte. Au moment où son gland me touche, j’ai curieusement un sursaut de fausse dignité. Je me redresse et recule en même temps. « Non ce n’est pas possible, il ne faut pas ! Je vais vous sucer je préfère. »Je me jette alors littéralement sur sa queue et la suce avec ardeur, comme je sais si bien le faire. C’est trop de sensations pour lui. Il me prend la tête entre ses mains et m’impose un rythme moins échevelé. Au moment de jouir, il me prévient mais je ne change pas de rythme et continue à le sucer avec ardeur pendant qu’il jouit à longs traits dans ma bouche avide. Quand il a fini de se vider, je continue à le sucer encore un peu et me redresse brusquement ! Je le regarde d’un air amusé en me léchant les lèvres, je lui dis :« Merci pour les douceurs ! Filez maintenant on va se demander où vous êtes. A bientôt ! »Et moi qui trouvait qu’Halloween était un truc sans intérêt…Hier matin, à peine remis de ma soirée d’Halloween, bahis siteleri je suis allée faire des courses. Quand je suis arrivée devant l’ascenseur, la porte était en train de se fermer. Je me suis avancé le plus vite possible pour profiter de l’ascenseur. Quelle surprise de voir que mon »voisin » était à l’intérieur. Pendant que la porte se fermait, je lui ai fait un grand sourire.”Bonjour” “Bonjour”L’ascenseur a démarré et quelques secondes plus tard s’est immobilisé. La porte s’est ouverte sur un mur en béton puis s’est refermée. J’ai appuyé avec une certaine angoisse sur le bouton de mon étage, mais rien n’y a fait, la cage n’a pas bougé. Voyant que je paniquais, il prit la situation en main.« Ne vous inquiétez pas, je vais appeler le gardien et un dépanneur nous délivrera en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Et en plus je suis là, rien ne va vous arriver. C’est promis. »Malgré le fait que la communication était de très mauvaise qualité le gardien pris bonne note de notre situation et m’assura que les secours arriverait le plus vite possible. J’étais un peu plus calme et je m’étais adossée à la paroi de l’ascenseur. Profitant de ce moment de désarrois et la promiscuité de l’ascenseur. Il s’approche et pose ses mains sur mes hanches. « Je ne vous ai pas remercié pour hier soir et je tenais à vous présenter mes excuses. »« Vos excuses ? Mais pour quoi donc ? »Il m’attire contre lui et je me laisse faire. La chaleur de son corps m’envahit.« Je vous ai laissé sans m’assurer que vous aviez joui… »Sa main gauche caresse mes fesses tandis que la droite retrousse ma jupe et glisse vers mon entrejambe.”Mais enfin on pourrait nous surprendre…” dit-je tout en écartant les jambes. Pour couper court à bahis şirketleri cette discussion, il m’embrasse. Ma bouche s’ouvre tout de suite et sa langue cherche la mienne. Cette sensation du premier baiser est sans doute ce qu’il y a de meilleur dans la vie, bien au-delà même du meilleur orgasme. Pendant que nos langues se découvrent sa main droite est arrivée au bord de ma culotte et se fraye un chemin jusqu’à mes lèvres qu’elle trouve complètement trempées. Avant d’aller plus loin, Il me baisse la culotte jusqu’à mi-cuisses et entreprend ensuite de caresser ma fente et de tourner du clitoris qui ne tarde pas à se dresser fièrement. Manifestement il sait y faire et j’apprécie ce traitement et je redouble d’ardeur dans mon baiser. Il se laisse glisser le long de mon corps jusqu’à pouvoir me lécher goulûment. De ses deux mains sur mes fesses, il s’assure que je ne sois pas en mesure de me dérober. J’ouvre mes jambes encore un peu pour lui donner plus de place et m’agrippe à lui en le tenant par les cheveux. J’halète de plus en plus fort. Mon corps frissonne, tremble ce qui indique qu’il est sur la bonne voie. Il continue à me le sexe tout en pétrissant mes fesses. D’un coup, brutalement tout mon corps se tend dans un cri. Je lui chuchote à l’oreille d’une voix encore faible. « Je vous pardonne… »« Madame est trop bonne »Nous nous embrassons à nouveau. En prenant plus le temps de savourer la sensation. Je viens tout juste de remonter ma culotte et de me rajuster quand l’ascenseur se remet en mouvement. Quand il s’immobilise à mon étage, je lui glisse avant de sortir :« Il faut que nous arrêtions de nous voir comme ça… »« Vous avez raison, il ne faut plus. Il nous faut plus de temps pour que nous puissions jouir tous les deux, que nous puissions explorer nos corps tout à loisir. »« Avec plaisir » Et la porte de l’ascenseur se referma.Je suis rentré chez moi et j’ai pris une douche en me caressant et en repensant à ce qui venait de se passer.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yorum yapın